PVT Canada : les transports

Au Canada, les grandes villes sont généralement bien desservies par les transports publics. Le plus populaire d’entre eux reste le bus. Chaque ville se différencie ensuite par son propre système de métros, tramways ou ferries selon sa typologie. 

Transports publics

Au Canada, les grandes villes sont généralement bien desservies par les transports publics. Le plus populaire d’entre eux reste le bus. Chaque ville se différencie ensuite par son propre système de métros, tramways ou ferries selon sa typologie. Quoi qu’il en soit, il est souvent est très facile de passer de l’un à l’autre. En général, il vous suffit d’avoir un billet ou un laissez-passer. Les laissez-passer vous ouvrent les portes à un accès illimité sur tout le réseau pour une période définie et reste plus avantageux qu’un aller simple à chaque trajet. Pour plus de renseignements, il vous suffit de vous rendre au kiosque des gares, d’appeler la ligne d’information de la compagnie de transports ou même de consulter leur site.

A Vancouver, le réseau de la ville dépend de Translink, composé de bus, métros, tramways et ferries. Un single fare (un billet) vous donne l’accès à l’ensemble du réseau pour 90 minutes. Le prix changera en fonction des zones 1 zone= $2,75, 2 zones= $4, etc.

A Toronto, le réseau dépend de la Toronto Transit Commission ou plus communément appelée la TTC. Elle dispose de bus, tramway et métros. Le mode de payement se fait par cartes d’abonnés, tickets ($3,25 l’aller simple) ou même des jetons (3 pour $8,70).

L’avion

Pour les longues distances et afin de voyager de manière sûre, rapide et efficace, l’avion est sans doute le meilleur moyen de transport. Toutes les grandes villes sont extrêmement bien connectées et possèdent leur propre aéroport avec des vols réguliers vers un tas de destinations intérieures (mais aussi extérieures). Air Canada (la compagnie nationale) propose régulièrement des offres spéciales sur son site. Ne négligez pas non plus les compagnies low cost comme Canjet ou Westjet qui proposent des prix démocratiques. Non seulement vous pouvez acheter vos billets sur internet mais aussi, au près de Flight Centers et ses nombreux comptoirs. Si vous voulez vous rendre dans une destination plus reculée, voire isolée, il vous faudra prendre un vol pour la grande ville la plus proche puis louer un véhicule ou alors prendre un bus.

pvt-canada-trainSe déplacer en train

Si vous vous sentez l’âme d’un grand voyageur ou que vous désirez changer vos habitudes, le train est fait pour vous. Si, au contraire, votre but est d’aller d’un point A à un point B plutôt rapidement, vous vous rendrez assez vite compte qu’il ne s’agit pas du moyen de transport le plus approprié sur place. Le Canada ne possède en effet pas de nombreuses lignes. De quoi conférer au train le titre de « moyen de transport cher et relativement lent » (le train grande vitesse n’ayant apparemment pas traversé l’Atlantique jusque là). Néanmoins, si vous êtes amateurs de paysages spectaculaires dans une ambiance intimiste, ViaRail, compagnie ferroviaire principale au Canada, possède deux lignes mythiques qui devraient satisfaire vos envies :

– Le Canadien, reliant Toronto à Vancouver, traversant 5 états du Canada.
– The Rocky Mountaineer parcourant les rocheuses et offrant un panorama spectaculaire.

N’hésitez pas à consulter le site de ViaRail qui offre souvent des forfaits spéciaux pour les grands voyageurs. Pensez aussi au Canrail pass-réseau si vous tenez vraiment à prendre le train. Celui-ci comprend 7 à 10 allers simples pendant 60 jours partout dans le pays et en classe économique (comptez entre $700 et $900…).

Se déplacer en bus

Alternative au train desservant toutes les villes et villages canadiens à des prix abordables, le bus peut être long et fatigant, mais il vous procurera une très grande flexibilité. Vous vous arrêterez quand et où vous le souhaitez. L’Orléans express et Intercar couvrent l’Est du Canada à savoir l’état du Québec et de l’Ontario et Greyhound l’Ouest. L’avantage de Greyhound est qu’il propose parfois des destinations américaines, alors pourquoi ne pas visiter Seattle ou une autre ville proche de la frontière durant votre Visa Vacances Travail ? En plus, vous bénéficiez de réductions si vous êtes étudiants ou membre de Hostelling International (entre 25 et 50% de réduction).

La voiture

Rien de mieux pour être complètement libre et visiter les parcs nationaux sans encombre que la voiture (les bus rencontrent parfois quelques difficultés d’accès). Elle reste de loin le moyen de transport le plus flexible. Le Canada dispose d’un réseau routier très bien développé, les autoroutes du sud de la Colombie Britannique y sont considérées comme étant les plus fiables car moins affectées par les cycles de gel et de dégel (gardez toujours à l’esprit que la météo reste un facteur très à ne pas négliger pour la conduite, surtout en hiver). Autre information utile, le carburant se vend par litre et est plus cher dans les régions reculées.

Vous devrez rouler entre 30 et 50 km/h en ville et 90 km/h sur les autoroutes, parfois jusque 110 km/h, mais soyez vigilants les limitations changent selon les provinces. La priorité de droite n’existe pas et les feux se trouvent de l’autre côté du carrefour (n’oubliez pas de vous arrêter avant l’intersection). Acheter une voiture d’occasion peut être une bonne solution même s’il en existe encore d’autres moins onéreuses.pvt-canada-voiture

A ce propos, voir notre article sur les pièges à éviter pour acheter une voiture, un van pendant son PVT.

Location

Pour louer une voiture, vous devrez disposer d’un permis valide de votre pays d’origine (pas besoin du permis international, mais à minima en alphabet latin), ainsi que d’une carte de crédit valide (les deux documents doivent avoir le même nom). Vous devez aussi détenir votre permis depuis au moins un an et être âgé de minimum 25 ans (certaines compagnies acceptent des jeunes ayant entre 21 et 24 ans moyennant des frais supplémentaires). Sachez que les grosses agences ne sont pas toujours les plus chères, mais n’hésitez surtout pas à demander quels sont leurs tarifs avantageux. Louer un véhicule depuis l’Europe peut vous permettre d’obtenir les meilleures conditions. Comparez, faites des devis pour trouver le prix le plus avantageux. Bon à savoir : le temps de location ainsi que le nombre d’années de possession du permis de conduire peuvent faire varier considérablement le prix. La location vous semblera peut-être être la solution idéale, mais il faut toutefois faire attention aux coûts cachés. Favorisez plutôt la location de voiture pour un voyage à plusieurs plutôt que pour des trajets réguliers.

Partage de voiture

Des compagnies mettent à disposition des voitures situées à des points de location ou de dépôt. Vous devez souscrire un abonnement au mois ou à l’année, avoir un permis et verser une caution. Il est possible de réserver votre véhicule sur Internet et de le récupérer au point le plus proche (comme avec la compagnie de Vancouver Zipcar).
Ce système est avantageux si vous restez dans une seule ville, mais ne vous permettra pas d’aller très loin et vous devrez répondre à de nombreuses conditions.

Co-voiturage

Un conducteur propose un trajet et un nombre de places dans sa voiture contre une participation financière à l’essence en échange. Il existe de nombreux sites à ce sujet à l’instar de covoiturage.ca

Drive away

Moyen original par lequel vous êtes contracté par une agence pour conduire la voiture de quelqu’un à travers le pays, donc généralement pour une longue distance, mais dans un temps défini. La compagnie fait payer le service au propriétaire et vous dédommage des frais d’essence. Une façon originale de ne pas payer pour se déplacer.