Le Visa Vacances Travail est une formule en vogue chez les jeunes de 18 à 30 ans.

Foire aux Questions

Faut-il prendre des cours d’anglais en arrivant ?
La question revient souvent, nous nous devions donc d’y répondre avec la plus grande transparence. Suivre des cours d’anglais n’est pas obligatoire, mais fortement conseillé. Le Visa Vacances Travail a pour objectif d’une part de vous faire découvrir une (ou plusieurs) destination(s) mais aussi, de vous faire progresser en anglais. En fonction de votre niveau de départ mais aussi de votre envie de trouver rapidement un job ou non (meilleur est votre niveau d’anglais, plus la palette des jobs sera grande. Travailler à la réception d’un hôtel par exemple exige de bonnes connaissances de l’anglais). Prendre des cours d’anglais peut s’avérer être un véritable plus tout en vous familiarisant avec l’accent du cru afin de communiquer avec les locaux, le propriétaire de votre logement ou acheter une voiture, par exemple.  Vous mettrez aussi la période initiale des cours d’anglais à profit pour commencer à chercher du travail, avec l’aide de notre Job Assistance bien sûr.  Vous vous ferez de nouveaux amis avec qui, il y a fort à parier, vous voyagerez ensuite.

Chez VisaVacancesTravail.be, nous considérons que deux semaines est un strict minimum pour s’améliorer dans la langue de Shakespeare. L’idéal consiste à asseoir son niveau en poursuivant quatre semaines de cours avant de partir à l’aventure. Le temps aussi de prendre vos marques et de rencontrer des personnes de tous les continents.

Combien de temps partir en Visa Vacances Travail ?
Votre Visa court pour un an, mais vous n’êtes bien entendu pas obligé de rester toute cette période. S’il est possible de prolonger votre VVT en Australie et en Nouvelle-Zélande sous certaines conditions, sachez qu’une fois le visa obtenu, vous ne pourrez pas avoir de second Visa. Vous avez un an pour vous rendre dans le pays une fois le permis vacances travail accordé. C’est davantage une réflexion à mener en amont par rapport à la poursuite d’études, le budget disponible et bien entendu votre attirance pour la destination qui vous conduira à rester 3, 6 ou 12 mois. Les billets de retour pour l’Australie et la Nouvelle-Zélande étant modifiables une fois gratuitement (une deuxième fois moyennant une compensation financière), pas la peine de se fixer à tout prix une date de retour (hors supplément éventuel de changement de classe de réservation s’il ne devait plus y avoir de places au tarif « jeunes »).

Quelles sont les précautions à prendre en matière de santé ?
Ces trois destinations ne nécessitent aucun vaccin ou traitement particulier que ce soit une fois sur place ou pour y entrer. Seules quelques précautions d’usage s’avèrent nécessaires et plus particulièrement pour l’Australie où les rayons ultraviolets sont très puissants. Le pays compte le nombre le plus élevé au monde de cancers de la peau. Pensez à bien emporter chapeau/casquette, lunettes de soleil et crème solaire et en faire un réflexe une fois sur place. Pensez également à emporter avec vous des répulsifs contre les insectes. Bonne nouvelle, quel que soit le pays, les systèmes de santé sont de très grande qualité.  Un rappel tétanos est recommandé si vous envisagez de travailler avec des animaux (fermes, ranchs, parcs nationaux et privés…).

Quid des monnaies locales et des taux de change ?
Le dollar néo-zélandais, le dollar australien et le dollar canadien n’ont pas la même valeur. Le cours des monnaies varie en permanence, impossible donc de déterminer de manière fixe des taux de change. Avec l’Euro, vous bénéficiez quoi qu’il en soit d’une monnaie forte qui vous conférera dans ces trois pays un pouvoir d’achat tout à fait acceptable.  A noter qu’à la date du 20/06/17, le cours des 3 dollars évaluait entre € 0,60 et € 0,70.

Faut-il partir avec de l’argent sur soi et combien ?
Quel que soit votre projet de voyage, la réponse est oui. Rares sont ceux qui trouvent du travail le jour de leur arrivée ou avant le départ. De toute façon, les trois pays recommandent que vous ayez en votre possession une certaine somme pour couvrir vos dépenses lors des premières semaines. En réalité, seul le Canada procède à des vérifications au moment de l’obtention de votre visa vacances travail. Si la job assistance comprise dans nos packs facilite amplement votre recherche d’emploi, il est toutefois impératif de pouvoir subvenir à vos besoins lors des premiers jours/semaines.  De notre côté, nous recommandons de disposer idéalement d’une somme de € 1000 à € 1500.  Certains d’entre vous sont partis avec moins de € 500… et s’en sont très bien sortis !

Quel niveau d’anglais faut-il pour travailler ?
Si les locaux sont habitués à devoir dialoguer avec des jeunes du monde entier, il va sans dire qu’au plus votre niveau d’anglais sera meilleur, au plus vous multiplierez vos chances de trouver un job. Et de meilleure qualité qui plus est. Pour travailler dans les champs pour la cueillette de fruits ou légumes, un niveau somme toute basique suffira. Dans l’hôtellerie et la restauration, tout prétendant doit être en mesure de pouvoir comprendre les requêtes des clients et prendre une commande. Pour travailler dans la vente, le niveau devra être suffisamment élevé pour dialoguer avec les habitants du pays.  Certains d’entre vous sont partis en sachant juste dire « yes » et « no » et s’en sont très bien sortis.  A vous de voir !

Un pack tout compris, pour quoi faire ?
Dans quelle ville arriver ? Faut-il prendre un billet d’avion aller-retour ou juste un aller ? Quel type de Visa faut-il ? Dois-je prendre des cours ? Quid du compte en banque ? VisaVacancesTravail.be vous propose deux formules : le pack « basic » et le pack complet. S’il est possible d’entreprendre les démarches seul, celles-ci peuvent s’avérer fastidieuses. Assurances, billets d’avion, réservation de l’école, aide à la recherche d’emploi… Ces packs sont avant tout destinés à vous fournir une aide précieuse pour ne pas rencontrer de difficultés lors de toutes ces étapes, ni perdre trop de temps et éviter d’autre part de vous soucier en permanence de nombreuses questions entourant votre voyage. Faites le calcul par vous-même, aussi bien en termes de temps passé, de rapidité pour trouver un travail et de sérénité d’esprit, vous serez gagnant avec la Job Assistance !

Quelles garanties de trouver un job vous assure VisaVacancesTravail.be ?
Hôtellerie/restauration, travail au sein d’une ferme, cueillette de fruits (fruit picking ou packaging), main-d’œuvre ouvrière/bâtiment, travail en stations, services administratifs (office work)… Les emplois dans le cadre du Working Holiday Visa sont rarement des postes à haute responsabilité mais grâce à ces jobs, nous vous le garantissons, vous apprendrez à vous débrouiller, vous acquerrez de l’expérience, vous saurez rebondir en toute circonstance, vous gagnerez en maturité, bref, vous reviendrez grandi de votre expérience à l’étranger.

Faut-il le permis international pour conduire en Nouvelle-Zélande, en Australie ou au Canada ?
Affirmatif, le permis de conduire international est obligatoire si vous souhaitez conduire dans ces trois pays. Pour l’obtenir, rendez-vous à la commune de votre lieu de résidence. Sur simple présentation de votre carte d’identité, de votre permis de conduire ainsi qu’une photo d’identité récente, les autorités vous le délivreront. Le permis de conduire international est valable pour une période de trois ans à partir de la date d’octroi.  Il coûte en moyenne € 25.

Medicare, c’est quoi au juste ?
Un accord entre les mutuelles australienne et belge. Résultat, les soins de santé en Australie sont accessibles pour les assurés belges. Grâce à Medicare, vous avez le droit en cas d’hospitalisation à des soins gratuits dans les hôpitaux publics si vous indiquez que vous souhaitez être soigné comme patient Medicare. En tant que patient privé, les frais restent à votre charge. Lors d’achat de médicaments : dans certains cas, il est possible que vous deviez encore payer une quote-part personnelle. Pour une consultation chez un médecin généraliste ou un spécialiste : soit vous demandez le remboursement dans un bureau Medicare, soit le médecin envoie directement la note au bureau Medicare et vous payez uniquement une éventuelle quote-part personnelle.

Attention, il n’ aura aucune intervention pour les prestations suivantes :

– le transport en ambulance
– les soins dentaires
– le rapatriement

D’où l’importance de souscrire une assurance pour les cas mentionnés ci-dessus !

Comment obtenir sa carte Medicare ?
Avant votre départ pour l’Australie, vous devez demander auprès de votre organisme assureur belge (mutualité) une Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM). Une fois en Australie, vous pouvez vous inscrire auprès du bureau Medicare le plus proche, sur présentation de votre passeport et de votre carte CEAM. Après votre inscription, vous recevrez une carte Medicare (Medicare Card). Une liste des bureaux de Medicare peut être trouvée sur le site : ww.medicareaustralia.gov.au/public/claims/offices.jsp.

En cas de souci médical, comment se faire rembourser par notre assurance voyage Global Partner ?
C’est simple, quel que soit le pays, il suffit d’envoyer un courrier à l’adresse que nous vous indiquerons et d’envoyer les justificatifs suivants, dans un délai maximum de 3 mois suivant la date d’expiration du contrat :

– votre numéro de contrat (noté dans votre contrat)
– les originaux des factures des médecins et des établissements médicaux
– les ordonnances mentionnant les médicaments correspondants

En cas d’hospitalisation urgente et pour des montants plus élevés, il y a dans ce cas contact entre l’hôpital et la compagnie d’assurance qui paiera tous les frais (dans le cas de l’Australie, Medicare prend en principe le relais d’abord et l’assurance privée couvre tout ce que Medicare ne couvrirait pas).

Pour toute question sur ce contrat, pour la prise en charge de vos garanties, pour vos demandes de remboursement, vous pourrez contacter l’assurance par mail ou téléphone.

Est-il possible loger toute la durée du séjour chez l’habitant ou bien uniquement le temps de suivre des cours ou de trouver du travail ?
Le logement en famille d’accueil (ou chez l’habitant) est disponible uniquement lorsque vous suivez des cours (et uniquement pendant la durée de ces cours) en Nouvelle-Zélande et au Canada. Sans cours, c’est à vous de trouver le logement sur place hormis les quatre premiers jours réservés en auberge de jeunesse si vous avez choisi de partir avec notre job assistance. En Australie, en revanche, il nous est possible de réserver pour vous un logement en famille d’accueil ou en colocation même si vous ne suivez pas de cours de langue.

2017 © Copyright - Visa Vacances Travail
J'accepte Je refuse C'est quoi un cookie ? Fermer

Vos préférences de cookie ont bien été modifiées