Le Visa Vacances Travail est une formule en vogue chez les jeunes de 18 à 30 ans.

Qu’est-ce que le Visa Vacances Travail (VVT) ?

Vous vous demandez quelle est la différence entre le Visa Vacances Travail (VVT), le Permis Vacances Travail (PVT) ou le Working Holiday Visa (WHV) ? Aucune, tout simplement ! Trois appellations pour une même opportunité : obtenir un Visa d’un an en Australie, au Canada ou en Nouvelle-Zélande pour voyager et travailler lorsque nécessaire afin de financer votre séjour et subvenir à vos besoins.

La formule offre la possibilité aux 18 – 30 ans (au moment de la date de dépôt de la demande du VVT) de découvrir un pays en finançant son périple grâce à un ou plusieurs emplois sur place. Chaque année, plusieurs milliers de jeunes Belges tentent l’aventure. La raison ? Ce type de séjour offre une vraie immersion linguistique au plus près de populations habituées à voir débarquer des jeunes du monde entier, quelle que soit la destination.

Pour trouver un job dans ces pays, vous devez obligatoirement obtenir un numéro de travailleur, c’est ce que vous fournit le VVT. Hormis en Australie, où vous ne pourrez pas travailler plus de 6 mois pour le même employeur, il n’y a pas de restriction particulière pour les deux autres destinations.

Voici les conditions pour bénéficier du VVT :

  • Avoir entre 18 et 30 ans et être de nationalité belge

    Si vous n’êtes pas Belge, merci de bien vouloir nous contacter.  D’autres pays ont signé l’accord avec l’Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande.

  • Etre titulaire d’un passeport en cours de validité

    (passeport valable minimum 6 mois après la date du retour)

  • Posséder un billet retour

    ou prouver les ressources suffisantes pour en acheter un sur place

  • Disposer d’une réserve de min. € 1000

    Et ce, afin de subvenir à vos besoins le temps de trouver un travail rémunéré et de toucher votre 1ère paie.  Il n’y a que pour le Canada que vous devrez prouver au cours du processus d’obtention de votre permis vacances travail que vous disposez de l’équivalent de CAD $ 2500 (env. € 1700).

  • Ne pas avoir de soucis de santé

    avant d’entrer dans le pays étranger

  • Souscrire à une assurance voyage

    avant d’entrer dans le pays.  C’est un « must ».  Visavacancestravail.be ne vous laissera pas partir sans une bonne assurance médicale.

  • Ne pas être accompagné d’enfant(s)

    Vous ne pouvez pas avoir d’enfants à charge pour participer au programme visa vacances travail.

  • Avoir un casier judiciaire vierge

    Evitez de passer par la case prison …

  • Ne pas avoir déjà obtenu un visa vacances travail pour le même pays

    Vous pouvez obtenir un visa vacances travail pour chacun des pays avec lesquels la Belgique a signé entre 18 et 30 ans.

Les sites officiels vous recommanderont de disposer d’un certain budget le temps de décrocher votre premier emploi et de toucher votre premier salaire. L’équivalent de € 1000 à € 1500 suffisent généralement comme réserve lorsque vous souscrivez à la Job assistance. Seul le Canada exigera de prouver que vous disposez d’une somme suffisante, qui vous sera précisée durant le processus d’obtention du visa en ligne.

Un Visa Vacances Travail en mode sédentaire, nomade… ou bien les deux !
La règle en matière de déplacement pendant le Working Holiday, c’est qu’il n’y en a pas ! Certains choisissent de limiter les déplacements au maximum pendant leur séjour, question d’argent ou d’envie, quand d’autres ne cessent de bourlinguer de ville en ville sac sur le dos. Autre possibilité, planifier un mix de ces deux types de voyage pour envisager de vous poser pendant une période donnée dans un coin que vous appréciez particulièrement et ensuite, prévoir un itinéraire, un « road trip » dans le jargon des Pvtistes, pour découvrir d’autres horizons. Une formule qui convient aussi bien aux aventuriers débutants qu’aux baroudeurs confirmés !

2017 © Copyright - Visa Vacances Travail
J'accepte Je refuse C'est quoi un cookie ? Fermer

Vos préférences de cookie ont bien été modifiées