Le PVT Corée du Sud est disponible pour les Belges

Corée du Sud, une destination en plein essor touristique et économique à découvrir en PVT

Un développement économique inattendu et une destination touristique de plus en plus sollicitée, la Corée du Sud, classée douzième nation la plus riche au monde, offre de réelles opportunités de travail et vous fera vivre une expérience qui aura de quoi vous marquer. S’envoler au « Pays du Matin Calme » grâce au Visa Vacances Travail, et pourquoi pas ?

Après la crise de 2008, la Corée du Sud vit une relance surprenante. Celle-ci a parié sur la recherche et le développement. Spécialisé dans la pétrochimie, l’électronique, la construction navale, ferroviaire mais surtout dans l’industrie de l’automobile, le pays détient un taux de chômage peu élevé, d’environ 3% (plus élevé chez les jeunes, environ 11%). En parallèle, la Corée du Sud doit faire face au vieillissement de sa population. C’est pourquoi elle fait désormais appel à une main-d’œuvre étrangère. De quoi proposer d’incroyables opportunités de travail.

Dans quel secteur travailler en PVT Corée du Sud ?

L’industrie de pointe, les  technologies liées au développement durable et l’économie créative font de la Corée du Sud l’un des premiers pays en matière de recherche et le développement, avec la population la plus connectée au monde. En raison du vieillissement de la population, le pays cherche à se développer dans le secteur de la santé (les biotechnologies ou encore la robotique). A noter aussi que les experts du secteur du luxe, du tourisme, de la cosmétique ou encore du vin, sont plus que sollicités.

Avec toutes ces demandes en forte croissance, on observe une augmentation de 11% entre 2015 et 2016 de la communauté française sur le territoire.

Les conditions pour un PVT en Corée du Sud

Saviez-vous qu’il est possible de s’exiler en Corée du Sud à l’aide d’un Permis Visa Vacances (PVT) ? Tout d’abord, vous devez avoir entre 18 et 30 ans et être en bonne santé (justifier par un certificat médical). Votre casier judiciaire doit être vierge, vous devez prouver que vous possédez assez d’argent pour assurer vos arrières et la période totale de travail sur place ne pourra pas dépasser 6 mois (les heures maximales hebdomadaires s’élèvent à 25 heures). Avec un plan de voyage préconçu, l’aspect « vacances » doit passer avant les aspects « financier » et « emploi ».

Partir en Corée du Sud pour travailler

Parler la langue, un atout pour la recherche d’emploi

Avoir des connaissances de base dans la langue du pays dans lequel vous comptez vous expatrier est un atout indéniable (Voici un site pour apprendre le coréen). En effet, vous ne serez que mieux accueilli si les Coréens se rendent compte que vous parlez leur langue (et dans l’idéal, si vous lisez le « hangul », l’écriture du pays). De plus, cela facilitera votre recherche de travail. Sachez qu’un bon nombre de jeunes coréens vivent encore chez leurs parents, vous vous retrouverez face à une concurrence accrue si vous recherchez un travail à temps partiel. Vos chances sont donc plus élevées si vous parlez coréen. Néanmoins, avec une bonne maîtrise de l’anglais, cela peut s’avérer suffisant.

Il est ainsi possible de travailler aussi bien dans des restaurants, des boutiques ou des cafés comme dans le quartier français de Séoul (Seorae Maeul) ou alors, dans le quartier international Itaewon. Sachez aussi que certains postes d’enseignants de langues étrangères sont également disponibles au sein de la capitale.

Envie de vivre une expérience professionnelle Sud-coréenne ?

Tous les métiers ne sont pas accessibles aux détenteurs d’un PVT. Mais si vous êtes spécialisé dans l’ingénierie, l’informatique, ou encore dans le marketing et que vous remplissez les conditions ci-dessus, alors vous pourriez envisager une future carrière de l’autre côté de l’hémisphère. Le Pays du Matin Calme connaît un réel essor économique et se trouve en position de forte demande de personnel qualifié. Vous pouvez également travailler en tant que vendeur dans des commerces visant à attirer les touristes. En apportant votre touche occidentale, vos chances de séduire sont grandes. Il existe aussi d’autres possibilités, comme être logé et nourri chez l’habitant contre un travail dans une ferme en Woofing par exemple. Vous pourrez de ce fait, cohabiter avec la culture coréenne.

En revanche, certains métiers sont difficiles d’accès, voire illégaux pour les pvtistes. Par exemple, il vous est interdit de pratiquer les métiers de la nuit et vendre de l’alcool. Les métiers comme avocat, journaliste, médecin, chanteur ou danseur vous sont proscrits. Si vous souhaitez enseigner une langue dans le privé ou le publique, il existe un visa spécifique E2 qui vous permettra de pratiquer légalement la fonction. Attention au non-respect des règles, puni par la dure loi coréenne.

Job en poche, travailler sa réputation au travail

Saviez-vous qu’un coréen travaille en moyenne 600 heures de plus par an qu’un Belge ou un Français ? Sachez que la culture de l’excellence est très présente dans la coutume coréenne. L’image du travailleur dévoué pour son entreprise est très importante. Si vous décrochez un job dans une entreprise coréenne, vous devrez presque obligatoirement travailler votre image. Refléter la perfection est impératif si l’on ne veut pas être mal vu par l’entreprise. Par exemple, il est mal perçu de ne pas participer aux after work (appelés « hoesik »), car vous donnerez l’impression de ne pas vous soucier de vos relations avec vos collègues. N’hésitez pas à leur faire des cadeaux, une pratique très appréciée là-bas. Prenez soin de respecter la hiérarchie de l’entreprise et d’offrir le meilleur cadeau au patron!

Se loger en Corée du Sud

Il est possible de se loger de différentes façons :

–       L’auberge de jeunesse : avec des prix abordables et un accueil chaleureux, pourquoi ne pas se laisser tenter.

–        La guest house : immergez-vous dans la vie quotidienne coréenne en allant vivre chez l’habitant.

–        Le monastère bouddhiste dit « temple stay »: un véritable plongeon dans les traditions ancestrales grâce à une expérience certes, peu confortable, mais vraisemblablement inoubliable pour les passionnés de spiritualité.

–       Location d’un studio : si vous ne comptez pas rester très longtemps, ou si vous préférez simplement cette option, il est possible de louer un studio.

La Corée du Sud, pays où les gratte-ciel futuristes cohabitent avec les temples millénaires, possède une richesse culturelle et naturelle à en mettre plein les yeux. Le pays regorge de paysages à couper le souffle. Des montagnes, des parcs, des rivières, mais aussi une flore diversifiée, des plages et des chutes d’eau… Tout ceci offre un voyage étonnant à ceux pressés d’y faire un tour.

Qu’en est-il des valeurs sud-coréennes ?

La culture et l’art de vivre reposent sur des piliers principaux : la hiérarchie, le travail, la politesse et l’attache aux traditions (entretenir ses rapports sociaux, respect de la famille et des aînés).

Que faire en VVT dans le Pays du Matin Calme?

Vivez une expérience incroyable et plongez dans l’histoire du pays en allant séjourner dans un monastère bouddhiste comme le temple de Haeinsa Gyeongjun. De multiples sites religieux tels que celui de Bulguska et Seokguram vous ouvriront leurs portes. À Séoul, découvrez le sanctuaire de Jongmyo et le palais de Changdeokgung. Des vestiges de l’époque de la préhistoire ou encore, des forteresses sont accessibles aux visiteurs. En prenant le temps d’explorer tous ces lieux, vous aurez l’occasion d’être accompagné d’une magnifique végétation.

Mis à part la culture, prenez de votre temps pour visiter les quartiers de Séoul : faire du shopping dans les grandes rues commerçantes est un réel plaisir.

Le marché de Dongdaemun regroupe un ensemble de centres commerciaux, où vous ferez de bonnes affaires à souhait ! Baladez-vous aussi dans le quartier de Myeondong, désigné quartier de la mode. Maroquinerie, vêtements, chaussures, costumes… Il y en a pour tous les goûts.

A Insa-Dong, vous aurez l’occasion d’admirer de belles galeries d’arts ou des antiquaires, de vous offrir un petit plaisir dans les boutiques artisanales. Tout cela, à des prix très attractifs. En guise de break, prenez place dans un restaurants traditionnels et dégustez de délicieux mets locaux.

Passer du temps dans les parcs à Séoul peut vous en faire voir de toutes les couleurs. Découvrez le parc de Jeju Love Land, là où des sculptures sexuelles surréalistes sont arborées à la vue de tous.

Case obligatoire, la visite des musées. Récemment, un musée contemporain a ouvert ses portes : il s’agit d’un ancien bunker présidentiel, datant de la guerre froide et laissé à l’abandon ! Découverte impressionnante.

Ces lieux ne sont qu’un échantillon des endroits à visiter en Corée du Sud, un pays qui ne demande qu’à être explorer !