Achat/revente de véhicule en VVT : les pièges à éviter

Louer/acheter un van ou une voiture est une option attrayante pour tout VVtiste. Mais comme souvent, quand l’argent est impliqué il arrive que certains essaient d’en profiter.

Lors de l’achat d’une voiture ou d’un van

Il faut d’abord différencier les achats auprès des particuliers ou dans les Car Markets, des lieux spécialement consacrés à l’achat et à la vente de véhicules d’occasion en Australie et en Nouvelle-Zélande. En général, vous risquez moins de problèmes avec les Car Markets, puisqu’en tant que compagnies censées suivre des législations bien précises, il sera bien plus facile de les retrouver en cas de problème.

Selon la saison, les prix d’achat d’une voiture ou d’un van peuvent augmenter considérablement. C’est à ce moment-là que vous risquez le plus de vous faire avoir, car inquiet de ne pas trouver d’opportunité abordable, vous serez tentés de vous dépêcher. Attention donc à ne pas confondre vitesse et précipitation.

van-voiture-pvt-vvtIl arrive qu’à la vente, le véhicule paraisse en ordre, il a passé le contrôle technique et l’immatriculation semble en règle. Sauf que vous n’êtes pas encore familier avec le vocabulaire technique voire, vous n’y connaissez pas grand-chose. Le vendeur a l’air sympathique et le véhicule semble correct. Or voilà, une fois que vous prenez la route les problèmes techniques commencent. Vous allez voir un mécanicien et il vous annonce que non seulement vous avez payé trop cher mais que votre véhicule doit subir un un certain nombre de réparation voire pire, peut aller à la casse. Si le vendeur était un particulier, il a probablement déjà disparu dans la nature. Voir à ce sujet notre article sur les conseils pour acheter un van ou une voiture en Visa Vacances Travail.

Voici donc une check-list avant l’achat :

– Ne payez rien (même une petite somme) si vous n’avez pas vu et inspecté le véhicule
– La Mechanical Inspection doit avoir été effectuée par un mécanicien de confiance. Si vous achetez une voiture dans un Car Market, il est possible qu’elle soit rattachée à un garage. Si le Car Market est louche ou ne vous inspire pas confiance, il y a de fortes chances que ce soit pareil pour le garage. Alors renseignez-vous et trouvez-en un autre fiable
– Essayez le véhicule avant de l’acheter. Vous pourrez alors vous faire une idée de l’état général et détecter des des problèmes assez évidents : :une fuite, une odeur étrange, des bruits inhabituels etc. Et n’oubliez pas d’essayer la marche arrière (parole de VVtiste)
– Contrôlez l’identité du vendeur si c’est un particulier, certains arnaqueurs récidivistes sont répertoriés sur le web
– Vérifiez aussi sur internet que le véhicule n’ait pas été volé ou n’est relié à aucune amende impayée. Certains sites gouvernementaux vous permettent de vérifier ce genre de détails en introduisant l’immatriculation ou certaines informations liées au véhicule
– Marchandez. Parfois les vendeurs vous proposeront le prix fort pour un véhicule qui n’en vaut pas autant, alors essayez de le faire baisser. Qui ne tente rien n’a rien !

A la revente

Scénario d’arnaque le plus fréquent : la personne très intéressée qui ne négocie pas le prix et parfois en propose même plus. Elle n’est pas dans la région, ne veut pas voir le véhicule et compte envoyer quelqu’un d’autre réceptionner les clés. Soit elle ne veut pas payer avant réception, soit elle vous envoie un chèque (volé), mais le montant est trop élevé et du coup, vous devez lui renvoyer le surplus. Une seule solution : cessez tout contact avec cette personne.