Le fruitpicking est très répandu pour ceux qui partent en Working Holiday.

5 métiers pour travailler à l’étranger avec le Visa Vacances Travail

Grâce au Visa Vacances Travail ou Working Holiday, trouver du travail l’autre bout du monde n’a jamais été aussi simple. Et encore plus avec notre formule de Job Assistance. De Barman à freelance en passant par les jobs de saisonnier… Les opportunités sont nombreuses. Zoom sur 5 métiers propices pour travailler et voyager simultanément.

 

Barman/serveur

Vous avez 30 ans maximum, obtenir un visa de travail au Canada en Nouvelle Zélande ou en Australie grâce au Visa Vacances Travail ou Working Holiday est un jeu d’enfant. L’un des métiers les plus sollicités par les VVTistes n’est autre que celui de Barman ou serveur. Pourquoi ? Grâce au turn-over propre à la fonction qui assure un renouvellement des opportunités. Si en plus vous bénéficiez d’une première expérience, que vous êtes capable d’offrir un excellent service et que vous n’avez pas peur de faire de longs horaires, il ne vous sera pas difficile de trouver du travail en ville comme sur les lieux plus touristiques des trois destinations anglophones du VVT.

Young handsome bartender working in front of the bar

Saisonnier en station de ski, en station balnéaire

Job par excellence pour partir travailler à l’étranger, celui de saisonnier. En station de sports d’hiver comme nous le proposons à Whistler au Canada ou à Queenstown en Nouvelle-Zélande où il existe de belles opportunités. Ces destinations recherchent en effet des saisonniers tout au long de l’année et en particulier pendant les saisons d’hiver. Pendant l’été, vous pouvez ajouter l’Australie et ses nombreux sports pour vous frayer un chemin en tant que saisonnier en station balnéaire.

 

Cueilleur de fruits ou légumes

Ce n’est certainement pas le job le plus amusant à première vue mais attention aux idées reçues. Une fois la journée terminée, il n’est pas rare de voir le propriétaire vous offrir un verre ou de se réunir entre cueilleurs pour trinquer ensemble. Parfois fatiguant selon les cadences, ce type de missions vous fera également rencontrer des VVTistes du monde entier avec qui partager vos bons plans. Des vignobles du Marlborough, plus grande région viticole de Nouvelle-Zélande, au fruit picking dans de nombreuses régions d’Australie ou plus localement au Canada, si l’expérience vous tente, vous trouverez forcément un employeur sur qui compter.

 

Freelance

Vous êtes freelance ? Le Visa Vacances Travail est fait pour vous. Dans certains secteurs où les contacts s’effectuent désormais uniquement par e-mail ou téléphone, c’est l’assurance de pouvoir vivre pleinement son expérience sans perdre pour autant son réseau. Vos vacances, vous les effectuerez sur la Gold Coast si vous êtes près de Brisbane, dans le Coromandel si vous avez choisi Auckland en Nouvelle-Zélande ou au Québec si Toronto vous branche plus. Moyennant une connexion Internet, vous n’avez plus aucune limite, définissez vos propres horaires et planifiez votre travail comme bon vous semble.

 

Donner des cours de langues

Vous partez pour apprendre l’anglais, mais savez-vous que votre langue maternelle peut également vous permettre de trouver du travail ? Français, espagnol ou portugais, certaines langues sont précieuses aux yeux des étudiants et des professionnels qui souhaitent commercer avec l’Europe. Donner des cours particuliers le soir ou en journée est un bon moyen de s’assurer quelques revenus… pour explorer ensuite la zone où vous vous trouvez. Une manière aussi de vous connecter avec les locaux et leur culture.

 

Cette liste est loin d’être exhaustive, quels autres jobs permettent de voyager selon vous ? Partagez ici votre expérience.