Le Grand Nord offre du boulot… beaucoup de boulot

En sortant de votre zone de confort, vous avez pris la décision de vous envoler vers le Canada par le biais du Visa Vacances Travail (ou Working Holiday Visa). Quelque soit votre motivation de départ (apprendre l’anglais, découvrir une nouvelle culture, fuir la routine belge), vous devez subvenir à vos besoins une fois sur place. Vous trouverez ci-dessous quelques idées de jobs une fois installé(e) au Grand Nord (très blanc dans certaines zones).

Avant tout, la première étape qui vous mènera à votre job de rêve est la job assistance. Ce partenaire de visavacancestravail.be se trouve à Vancouver (côte ouest) et vous donnera accès à une banque de jobs rémunérés. Attractions touristiques, festivals, fast-food, nettoyage, construction, entretiens, restauration, magasins de vêtements, supermarché ou hôtel… Inutile de se faire du mauvais sang, les offres d’emplois sont à la portée de tous.

La job assistance vous aidera aussi à obtenir un numéro de sécurité Sociale et à ouvrir un compte en banque. A tout moment de votre séjour, les locaux de notre partenaire vous sont accessibles afin de vous permettre de consulter vos mails, faire une nouvelle recherche de job, demander des conseils, etc.

Mais, le Canada est surtout connu pour ses grands espaces et ses montagnes enneigées et ne manquera pas de plaire aux passionné(e)s de la glisse. Alors, pourquoi pas y travailler?

En effet, il est possible de travailler en station de ski durant une saison d’hiver. C’est  l’atout principal du Canada qui vous fera vivre l’une des meilleures expériences de votre vie. En partant avec notre pack activité  pour Whistler, nous vous aidons à planifier votre séjour et à trouver un emploi bien avant d’arriver au Canada.

Si vous cherchez à vivre une aventure des plus excitantes dans une station de ski canadienne, nos accords avec les stations de Whistler est votre meilleur option.

Descendons à présent des hautes montagnes enneigées… Vous êtes titulaire d’un diplôme dans le bâtiment ou dans le paramédical par exemple? Il est possible de le mettre en pratique! Bonne façon de rester au point tout en subvenant à vos besoins.

Bon à savoir: mars et novembre sont les meilleurs mois pour trouver un job dans tous les secteurs cités ci-dessus et bien plus encore. Et si vous êtes de nature gourmande, vous pouvez combiner plusieurs jobs à la fois.

Ce pays étant bilingue, il vous sera possible de postuler aussi bien dans la partie anglophone que francophone.

Avant de vous mettre des étoiles pleins les yeux, assurez-vous d’avoir obtenu votre visa pour le Canada.  Celui-ci est plus compliqué à obtenir du fait d’un quota annuel limitant le nombre de visas vacances travail pour les Belges (quota de 750 en 2018 épuisé après quelques mois seulement). Il ne faut donc pas s’y prendre à la dernière minute si vous souhaitez introduire une demande de visa.  En cliquant ici, vous pouvez vérifier en temps réel la situation des visas disponibles.

Astuces: Connectez-vous régulièrement sur ce site, en particulier à partir de fin août/ début septembre (il arrive que l’immigration canadienne rajoute des visas au quota belge, c’était le cas en 2017 où 150 visas ont été rajoutés au quota en septembre) mais surtout à partir de fin octobre afin de surveiller l’ouverture du quota de l’année prochaine. En effet, vous devez mettre toutes les chances de votre côté si vous désirez obtenir votre visa et postuler dès l’ouverture.  Même si ce n’est plus selon la formule « premier inscrit, premier servi », vous avez plus de chances d’être tiré au sort si vous vous inscrivez dès l’ouverture du quota.

Si vous décidez de partir avec votre meilleur(e) ami(e), il y a de grandes chances que l’un soit tiré au sort et pas l’autre. On parle ici d’expérience. C’est rageant mais on ne peut rien y faire. Surtout que celui ou celle qui sera tiré(e) au sort aura 10 jours pour continuer sa demande de visa et fournir les documents demandés. Autant dire que vous n’aurez pas le temps d’attendre une nouvelle « ronde d’invitations » dans l’espoir que votre ami(e) ou que vous soyez tiré(e) au sort.

Conseil : si vous êtes vraiment mordu du Canada et que nous n’êtes pas tiré au sort dans les premiers mois après l’ouverture du quota, rien ne vous empêche, comme beaucoup l’ont fait avant vous, de partir soit en Australie ou en Nouvelle-Zélande et pourquoi pas de tenter votre chance pour le Canada depuis cette autre destination. Si vous êtes finalement tiré(e) au sort pour le Canada, vous pourrez enchaîner une 2ème année de visa vacances travail. Bonne chance !

Alors qu’attendez-vous?